Un premier cas présumé de coronavirus chinois a été identifié au Canada, ont annoncé les autorités ontariennes, samedi.

Raphael Pirro Raphael Pirro
La Presse

Le cas a été répertorié à Toronto.

Il s’agirait d’un homme dans la cinquantaine qui aurait pris un vol en provenance de Chine le 21 janvier, et serait arrivé le 22 janvier à Toronto. Il aurait ressenti les premiers symptômes du virus dès le lendemain de son arrivée.

Une fois les symptômes déclarés, il serait entré directement à l’hôpital Sunnybrook de Toronto, où il se trouve encore. Il est dans un état stable samedi. Des mesures sanitaires maximales ont été instaurées, a indiqué la ministre de la Santé de l'Ontario, Christine Elliott.

Nous pourrions en avoir plus. Je serais très surpris que ce soit notre unique cas, mais nous verrons comment évoluent les choses.

Le médecin hygiéniste en chef de l’Ontario, Dr David Williams

Le médecin hygiéniste en chef de l’Ontario a néanmoins voulu se montrer rassurant en disant que le risque pour les Ontariens de contracter le virus était bas. Il a déclaré que « le système avait fonctionné comme prévu ».

La médecin hygiéniste de la ville de Toronto, Eileen de Villa, a expliqué qu’une partie centrale de la mission des autorités sanitaires au cours des prochains jours sera de déterminer l’historique des déplacements de l’homme depuis son arrivée au pays afin de trouver les gens qui auraient pu être exposés au virus.

La ministre Elliott a fait savoir que tous les paliers de gouvernement collaborent en ce moment pour tenter de limiter la propagation du virus.

Le maire de Toronto, John Tory, a rapidement réagi sur sa page Twitter. « Notre personnel médical de première ligne est le meilleur au monde a pris des mesures pour assurer la sécurité des gens », a-t-il écrit.

Tout autour de la planète, les services de la santé publique tentent de lutter contre ce nouveau virus originaire de Chine, mais qui a aussi été détecté en Europe, en Australie et en Amérique du Nord.

Près de 2000 cas ont été répertoriés, dont trois en France et deux aux États-Unis.

Le nombre de décès liés au coronavirus s’élève à 56, tous en Chine. Malgré cela, l’Organisation mondiale de la Santé n’a toujours pas déclenché une alerte sanitaire à l’échelle mondiale.

Vendredi, le directeur national de la Santé publique du Québec, Horacio Arruda, avait déclaré qu’il n’existait aucun cas répertorié d’une personne ayant contracté le coronavirus dans la province.

– Avec La Presse canadienne