Fermée depuis vendredi en raison d'un manque de personnel, l’unité de pédiatrie du Centre hospitalier de Lanaudière (CHDL) sera rouverte lundi en fin d'après-midi. La gestion des effectifs demeure toutefois « un enjeu important » selon la direction de l'hôpital.

Mayssa Ferah Mayssa Ferah
La Presse

Plusieurs membres du personnel infirmier ont dû être placés en isolement à cause de la COVID-19 au cours des derniers jours. On avait donc procédé vendredi à la fermeture pour aller prêter main-forte aux équipes dans le besoin.

L’unité a effectivement été fermée temporairement le 27 novembre à compter de 17 h, avait confirmé Hélène Gaboury, des communications du CISSS de Lanaudière.

Une rencontre a eu lieu lundi pour évaluer la situation.

« La situation de la main-d'œuvre, qui était un enjeu majeur pour la fin de semaine, demeure un enjeu important, mais permet que les activités de pédiatrie du CHDL soient reprises », a fait savoir l'équipe des communications lundi après-midi.

« Le manque de personnel est criant. Les membres du personnel sont soit en congé maladie, en isolement, ou épuisés », a confié une infirmière qui a requis l'anonymat pour éviter les représailles de son employeur.

Selon elle, cette fermeture temporaire est la preuve que la situation est fragile dans les hôpitaux.

Les patients étaient toujours admis en pédiatrie lors du week-end. Par contre, si l’enfant nécessitait une hospitalisation, il était transféré à l’Hôpital Pierre-Le Gardeur, à Lachenaie.