Le policier de Québec Yanick Campagna, qui avait dénoncé devant le Comité de déontologie policière le syndrome des « portes tournantes » et « l’abandon » des patients en psychiatrie, a finalement pu rencontrer la ministre de la Santé, Danielle McCann, mercredi, en fin de journée. Une rencontre « très positive », selon le patrouilleur.

Le Soleil

L’agent du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) avait fait la manchette en juillet après avoir dénoncé devant le Comité la problématique à laquelle sont confrontés les policiers, qui doivent intervenir plusieurs fois par semaine, voire par jour, auprès de patients psychiatriques que les hôpitaux refusent de garder ou libèrent trop vite. Selon lui, trop de personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale sont laissées à eux-mêmes dans la communauté.

> Lisez l'article complet sur le site du Soleil