(Québec) Bien que la première moitié du mois de mai soit franchie, ce n’est que depuis quelques jours à peine que l’indice d’activité grippale est considéré comme étant faible au Québec.

La Presse canadienne

En effet, le bulletin publié mercredi par le ministère de la Santé et des Services sociaux précise que l’indice d’activité grippale affichait toujours un niveau modéré à la fin d’avril et que ce n’est que pendant la présente semaine qu’il est enfin passé au niveau faible, avec tendance à la baisse.

Les nombres de cas d’influenza A et B sont aussi en baisse, tout comme les indicateurs relatifs aux laboratoires, aux salles d’urgence, aux admissions en centre hospitalier et à Info-Santé 811. Le nombre d’éclosions dans les centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) demeure faible.

Si cette tendance à la baisse se maintient, la saison grippale se terminera bientôt, selon le ministère.

Entre le 26 août et le 4 mai derniers, les laboratoires sentinelles ont détecté 17 222 cas d’influenza, dont 97 % de type A. Le sous-type A (H1N1) a largement dominé la saison, qui a été suivie d’une vague plus faible du sous-type A (H3N2).

La lente diminution de l’activité grippale s’est amorcée au début de janvier, après un pic durant la période des Fêtes. Elle est demeurée au niveau modéré pendant 16 semaines, ce qui a eu pour effet de prolonger la saison grippale.