Source ID:e092ce16eb2d3f08ac2869d2e2a54528; App Source:StoryBuilder

Les salles d'urgence bondées à Montréal et en Montérégie

Le temps d'attente a graduellement diminué dans les salles d'urgence de... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

Le temps d'attente a graduellement diminué dans les salles d'urgence de plusieurs hôpitaux du Québec au cours des dernières semaines, mais il demeure très élevé dans une majorité d'hôpitaux des régions combinées de l'île de Montréal et de la Montérégie.

Le portrait de la situation dressé vendredi par le répertoire Index Santé signale que dans ces deux régions voisines l'une de l'autre, 19 des 29 salles d'urgence affichent un pourcentage d'occupation des civières supérieur à 100 %.

Près de 200 personnes séjournent sur une civière depuis plus de 24 heures.

À lui seul, l'Hôpital du Suroît, à Salaberry-de-Valleyfield, compte 22 patients confinés à une civière depuis plus de 48 heures. L'occupation des civières à cet hôpital est de 175 %, ce qui est tout de même inférieur à celle de l'Hôpital Pierre-Boucher, à 194 %.

Sur l'île de Montréal, l'occupation est de 145 % au Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM), 148 % à l'Hôpital général du Lakeshore, 140 % à l'Hôpital de LaSalle, 132 % à l'Hôpital général juif, 131 % à l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont et 122 % à l'Hôpital du Sacré-Coeur.

L'Hôpital de Montréal pour enfants et le CHU Saint-Justine, spécialisés en soins pédiatriques, affichent tous deux une occupation supérieure à 100 %.

Dans la région de Québec, les pires taux d'occupation, variant de 121 à 160 %, sont relevés à l'Hôtel-Dieu de Québec, à l'Hôpital de L'Enfant-Jésus, au Centre hospitalier de l'Université Laval et à l'Hôpital Saint-François-d'Assise.

Dans l'est du Québec, les taux d'occupation sont généralement acceptables, à l'exception de l'Hôpital et Centre d'hébergement de Sept-Îles (170 %). Dans les Laurentides et dans Lanaudière, la situation est difficile dans six des huit salles d'urgence, en particulier à l'Hôpital Pierre-Le Gardeur, au Centre hospitalier régional de Lanaudière, à Joliette, à l'Hôpital de Saint-Eustache et à l'Hôpital Laurentien, à Sainte-Agathe-des-Monts.

Au début du mois dernier, de très nombreuses salles d'urgence d'hôpitaux du Québec affichaient un taux d'occupation des civières largement supérieur à 100 %. À l'Hôpital du Suroît et au Centre hospitalier Anna-Laberge, de Châteauguay, l'occupation a même été supérieure à 200 %.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer