Un médecin de famille de Laval a reconnu avoir fait de la sollicitation illégale de patients dans une résidence pour personnes âgées, stéthoscope au cou, en février 2017. Le Dr Hanna Nicolas s'est vu imposer une amende de 7500 $ mais aucune période de radiation pour cette infraction « sérieuse » qui porte « ombrage à l'ensemble de la profession ».

Louis-Samuel Perron LA PRESSE

« [Le Dr Nicolas] a contrevenu à une obligation qui se situe au coeur même de l'exercice de la profession de médecin. Un médecin qui sollicite de la clientèle contrevient à une disposition importante de son Code de déontologie », conclut le conseil de discipline du Collège des médecins dans sa décision du 19 juin dernier.

Au moment des faits, le Dr Nicolas est responsable du groupe de médecine de famille (GMF) Pro-Médica à Laval (maintenant le GMF de la Polyclinique du Centre de l'Île). Il se présente à la résidence privée Les Jardins de Renoir, sur le boulevard Chomedey. Il porte une blouse blanche et un stéthoscope. Il mentionne sa présence à l'accueil de la résidence et commence à solliciter des résidants.

INFRACTION DÉONTOLOGIQUE

Le Dr Nicolas distribue ses cartes professionnelles et offre aux personnes âgées d'adhérer au GMF. Un étudiant en soins infirmiers qui l'accompagne note les coordonnées des résidants et les informe qu'ils seront prochainement contactés. Or, son Code de déontologie est clair : « Le médecin ne doit faire aucune sollicitation de clientèle. » Le Dr Nicolas assure toutefois qu'il ignorait l'existence de cette règle.

Deux jours plus tard, la direction de la résidence avise le médecin de son mécontentement et l'informe que sa visite a suscité de l'inquiétude et de l'incompréhension parmi les résidants.

Selon le syndicat adjoint du Collège des médecins, l'infraction déontologique est « sérieu[se] ». 

« [Le Dr Nicolas] était médecin depuis plus de huit ans au moment de l'incident et il devait savoir que la sollicitation de patients est interdite. L'enquête a démontré que celle-ci a été faite auprès d'une clientèle vulnérable et que cette conduite les a inquiétés. », écrit le conseil de discipline du Collège des médecins.

Le conseil de discipline a tenu compte du « geste isolé » du médecin, de l'absence d'antécédents et de sa reconnaissance de culpabilité en entérinant une suggestion commune des parties permettant au médecin d'éviter une période de radiation.

« JOURNALISTE MÉDICAL »

Hanna Nicolas a fait parler de lui dans les médias en 2011 en lançant une plateforme web visant à « diminuer le temps d'attente dans les urgences ». Ce portail permettait de répondre aux questions des internautes et de les aider à trouver un médecin famille. Le lien vers ce site web ne fonctionnait plus, hier.

Sur son compte LinkedIn, le Dr Nicolas se présente toujours comme « journaliste médical » chez TC Transcontinental. Le groupe de médias avait annoncé en 2013 son embauche pour l'animation de capsules vidéo sur la médecine.

Le Dr Nicolas n'a pas rappelé La Presse hier.