Source ID:; App Source:

Médecins: pas d'entente, mais des concessions

La Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) est prête à concéder... (Photothèque La Presse)

Agrandir

Photothèque La Presse

Marie-Michèle Sioui
La Presse

La Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) est prête à concéder un étalement de plus de six ans pour recevoir les hausses salariales que Québec lui a promises, a dévoilé son président, Louis Godin, lundi soir, au début d'une soirée de négociations qui n'a finalement pas abouti sur une entente.

Ce sont deux ans de plus que ce qu'a proposé la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ), elle aussi appelée à déposer lundi soir sa contre-offre au sujet de l'attribution des augmentations de salaire de 900 millions promises aux médecins. 

Selon cette proposition, « la majorité » des sommes devraient être consenties pendant le mandat du ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a expliqué la présidente de la FMSQ, Diane Francoeur. « Et on sait que les élections auront lieu en 2018 », a-t-elle ajouté, sans préciser à quel montant sa fédération a fixé cette « majorité ».

Jusqu'ici, la FMOQ avait réclamé un étalement sur six ans. Plus tôt dans la journée, le premier ministre Philippe Couillard avait averti les fédérations de médecins qu'elles devraient être « réalistes » dans leurs demandes et que sa patience aurait des limites si les négociations venaient à traîner en longueur.

Il avait évité d'évoquer la possibilité d'une loi spéciale, se contenant de dire qu'il avait bon espoir que le ministre Barrette parvienne à une entente.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer