La Société de développement Angus mène actuellement trois projets de front sur la Main. Il s'agit de l'Atelier de danse moderne au métro Saint-Laurent, de l'édifice culturel du 2-22 Sainte-Catherine (angle nord-est de Saint-Laurent) et du Quadrilatère Saint-Laurent. Ces deux derniers projets seront soumis d'ici la fin du mois à l'Office de consultation publique.

Jean-Christophe Laurence LA PRESSE

D'une hauteur de sept étages, le 2-22 abritera plusieurs organismes à vocation culturelle dont CIBL, le Studio XX, la galerie Vox et la librairie Olivieri. Le tout pourrait coûter dans les 16,5 millions.

Plus ambitieux, le Quadrilatère Saint-Laurent inclut une tour de 12 étages, appelée à devenir le nouveau siège social d'Hydro-Québec. Angus souhaite louer les espaces du rez-de-chaussée à des commerces de type équitable et responsable.

Ce chantier d'environ 160 millions implique la démolition de tous les bâtiments situés entre le Monument-National et la rue Sainte-Catherine. Les façades à caractère historique seraient toutefois conservées.

Ce n'est apparemment pas suffisant pour convaincre le Conseil du patrimoine, qui a rendu en avril un avis plus ou moins favorable au projet, en recommandant plusieurs modifications en matière de hauteur et de densité.

Soulignons que le Quadrilatère Saint-Laurent doit jouxter le Monument-National, un édifice classé patrimonial, ce qui rend la réalisation du projet encore plus délicate.