Arbres déracinés, toitures abîmées et conditions routières dangereuses : les habitants des Cantons-de-l’Est ont été secoués par une violente tempête, faite de rafales et de fortes pluies, en fin d’après-midi samedi.

Lila Dussault
Lila Dussault La Presse

Vers 16 h 15, René Fournier et sa conjointe faisaient une randonnée à vélo sur le sentier Tomifobia, dans la région d’Ayer’s Cliff, à la hauteur du lac Memphrémagog, lorsque des rafales importantes les ont poussés à faire demi-tour. Ils ont ensuite été trempés par une pluie diluvienne. Le chemin du retour s’est fait sur un sentier parsemé de branches mais, heureusement, protégé des deux côtés par de la végétation. « Ça a duré une dizaine de minutes, mais il y a eu beaucoup, beaucoup, de pluie », s’étonne René Fournier.

Plus à l’ouest, les vents violents ont aussi causé des dommages. Diane Lapointe, une résidante de Dunham, se trouvait sur le rang Saint-Joseph en direction de Cowansville lorsqu’elle a dû faire un détour par une propriété privée pour contourner un arbre déraciné, bloquant le chemin.

Elle a par la suite constaté des bris importants aux bâtiments aux abords de la route. Une grange avait perdu une partie de sa toiture. Des chevaux étaient accompagnés à l’extérieur de la structure abîmée. Plusieurs arbres avaient été déracinés sur les parterres aux alentours. « Il y avait de la tôle partout, décrit Diane Lapointe. Dans les champs environnants, dans les arbres, sur un fil électrique. C’était vraiment incroyable. » Elle a partagé des photos des dégâts sur le groupe Facebook Dunham Ami à 16 h 12 samedi.

Une alerte de veille d’orage violent avait été envoyée dans la région vers 15 h, confirme Dominic Martel, météorologue aux opérations à Environnement Canada. Une rafale de 80 km/h a été enregistrée au lac Memphrémagog aux alentours de 16 h 15. Une autre de plus de 60 km/h a aussi été enregistrée à Granby, détaille-t-il.

Circulation routière perturbée

La visibilité était presque nulle sur l’autoroute 10 dans les Cantons-de-l’Est, samedi après-midi. Des vents violents, de l’accumulation d’eau sur la chaussée et une pluie forte ont engendré des conditions routières dangereuses. Des arbres déracinés ont aussi forcé la fermeture de routes dans la région.

« La police avise la population d’éviter de se déplacer jusqu’à ce que la cellule orageuse passe dans le secteur », a averti Louis-Philippe Bibeau, responsable aux communications pour la Sûreté du Québec.

Les impacts sur les bâtiments sont importants, reconnaît Dominic Martel d’Environnement Canada. L’organisation fédérale pourrait continuer ses analyses pour déterminer la nature de la tempête qui a touché la région.

L’orage devrait se diriger vers Lac-Mégantic et perdre en intensité au fur et à mesure que la journée avance.