Au Diable Vert créera un nouveau sanctuaire pour les monarques sur ses terres. La station de montagne, située à Sutton, consacrera environ cinq acres de ses champs près de la rivière Missisquoi pour planter de l’asclépiade et ainsi offrir un rare refuge aux papillons voyageurs.

Cynthia Laflamme, Initiative de journalisme local
La Voix de l’Est

L’asclépiade est essentiel à la survie de l’insecte puisqu’il s’en nourrit et y pond ses œufs.

« Les pesticides sont très efficaces pour tuer l’asclépiade, considérée comme une mauvaise herbe, évoque le grand patron d’Au Diable Vert, Jeremy Fontana. On voit de moins en moins de monarques. La raison est très simple et la solution est très simple aussi. »

Il se souvient qu’il y a une quinzaine d’années, lorsqu’ils ont acheté la terre, les monarques étaient plus nombreux sur la propriété. Tranquillement, ils se sont faits plus rares.

« Au début, avec nos filles, nous avons vu des chrysalides de monarques. Nous en avions quelques-uns à la maison et on a eu la chance de voir les monarques sortir des cocons. C’est très impressionnant pour les enfants. »

L’idée a donc fait son chemin. Au Diable Vert a le privilège d’avoir l’espace pour créer un tel sanctuaire.

Ces cinq acres ne seront plus utilisés pour la culture de foin ou de céréales. « Nous avons trouvé les semences. On engage quelqu’un de la région qui est experte dans le domaine, fait savoir l’homme d’affaires. On a fait tous les tests de sol. Nous serons prêts, après le dégel, à planter. Et j’espère qu’on va voir les résultats à la fin de cet été. »

M. Fontana rapporte que des fermiers du Vermont et près de Mont-Tremblant ont fait la même démarche et que les monarques sont revenus très rapidement. « Et ces papillons ont une grande mémoire. Ils se souviennent d’où il y a de l’asclépiade quand ils reviennent du Mexique. »

Ce sanctuaire permettra d’aider à la sauvegarde de cette espèce en danger, mais aussi d’avoir le plaisir de l’observer. « Ça va être visible pour tout le monde. Ça va être quelque chose de l’fun. Nous sommes contents d’être capables de faire les projets comme ça. »