Les Architectes de l'urgence, ce sont un peu les Médecins sans frontières de la construction. Fondé en 2001 en France à la suite d'inondations qui avaient durement frappé le nord du pays, l'organisme aide à rebâtir des maisons ravagées par des catastrophes naturelles.

Agnès Gruda LA PRESSE

Après quelques interventions en France et ailleurs en Europe, les Architectes de l'urgence ont participé à des opérations de secours sur d'autres continents, notamment après le tsunami de 2004.

 

Il y a deux ans, l'architecte montréalais Bernard McNamara a fondé la section canadienne de cette organisation humanitaire. Et il vient de commencer sa toute première intervention à Kitcisakik.

N'est-ce pas paradoxal que des «architectes d'urgence» volent au secours d'une communauté autochtone au Québec même? «Notre mandat, c'est l'architecture de reconstruction dans des cas de désastres et de conflits», explique Bernard McNamara. Mais cela n'empêche pas de venir en aide à un village québécois qui vit dans des conditions insalubres depuis des années. De toute façon, explique M. McNamara, les Architectes de l'urgence doivent roder leurs interventions et s'entraîner pour d'éventuelles interventions à l'étranger...