Des manifestants ont collecté des chaussures pour protester contre l'ex-président George W. Bush venu au Canada prononcer son premier discours depuis qu'il a quitté le pouvoir, a déclaré mardi une des organisatrices.

AGENCE FRANCE-PRESSE

M. Bush est arrivé à Calgary, dans la province pétrolière d'Alberta (ouest), ou il devait prendre la parole au cours d'un déjeuner à huis clos, mardi, devant quelque 1.500 auditeurs ayant payé leur place 400 dollars canadiens (315 USD), selon des médias locaux.Mais devant le centre des Congrès où M. Bush devait prendre la parole, des manifestants entendaient saluer sa présence en lançant des chaussures sur une effigie de l'ancien président américain.

«Nous attendons environ 200 personnes. Il y aura des pancartes et des orateurs pour dénoncer ses crimes», a déclaré à l'AFP Colette Lemieux de l'Alliance canadienne pour la Paix, organisatrice de la protestation, interrogée par téléphone.

«C'est un criminel de guerre et il doit rendre des comptes. Cela ne change rien qu'il ne soit plus président», a-t-elle dit.

«Nous avons reçu des chaussures de tout le pays en signe de solidarité avec notre action et nous les jetterons contre une image de Bush», a-t-elle ajouté.

Cette protestation est inspirée de celle d'un journaliste irakien rendu célèbre dans le monde entier pour avoir lancé ses chaussures à la tête du président Bush, un geste qui lui a valu une condamnation à trois ans de prison.

M. Bush entame au Canada une série d'au moins dix discours, une tournée qui doit le mener également en Europe et en Asie. Son premier discours à Calgary est intitulé «Une conversation avec George W. Bush», mais on ignore les thèmes que l'ancien président compte aborder. La Presse n'a pas été admise à l'écouter.

Selon la chaîne CBC, M. Bush est arrivé lundi soir à Calgary à bord d'un avion privé et il a surpris les clients d'un restaurant italien en allant y dîner.