En avril dernier, le propriétaire d'un Second Cup du boulevard Saint-Laurent en a eu assez. Depuis deux ans, la Ville de Montréal avait multiplié les travaux de réfection qui avaient découragé la clientèle. Les travaux étaient maintenant terminés, les trous avaient été bouchés, les camions remisés. On espérait que les clients retrouveraient le chemin du commerce.

Mis à jour le 17 févr. 2009
Karim Benessaieh LA PRESSE

Pas si vite. Le 8 avril, Gaz Métropolitain annonce qu'elle aussi devra rouvrir une partie de la chaussée. Au total, à 43 endroits, on va scier, excaver, interrompre l'alimentation en gaz, remblayer, asphalter. C'en est trop pour le commerçant qui estime que ces travaux «sont rendus nécessaires uniquement en raison de sa négligence et de son incurie».

 

Le Second Cup estime avoir perdu 25% de son chiffre d'affaires depuis que Gaz Métropolitain a entamé ses propres travaux. Le 25 avril, Propriété Talbot, qui gère le Second Cup sis au 3695 boulevard Saint-Laurent, dépose une requête en recours collectif au nom de plusieurs centaines de personnes. Le demande inclut tous les propriétaires, locataires et exploitants de commerces et d'entreprises, spécifiquement entre la rue Sherbrooke et l'avenue du Mont-Royal, ainsi que toute personne occupant un immeuble et qui a subi des inconvénients à cause des travaux de Gaz Métropolitain.

La requête n'a pas encore été autorisée.