Le secrétaire américain à la Défense Robert Gates est arrivé jeudi au Canada pour participer à une réunion des pays de l'Otan présents dans le sud afghan et évoquer avec eux la formation de l'armée afghane ainsi que la lutte contre la drogue dans cette région.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Cette réunion, prévue vendredi à Cornwallis (est), doit rassembler les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, l'Australie, le Canada, l'Estonie, la Roumanie, le Danemark, et les Pays-Bas, qui fournissent 90% des 18 000 soldats étrangers stationnés dans le sud afghan, sous commandement de l'Otan.

Au programme des discussions figure la formation des forces de sécurité afghanes, selon un haut responsable de défense américain s'exprimant anonymement.

Le besoin de financement s'élève à 17 milliards de dollars, selon cette source, alors que l'armée afghane, en pleine expansion, doit atteindre avant la fin 2011 l'objectif de 134 000 soldats, contre 68 000 hommes actuellement.

Le secrétaire à la Défense souhaite par ailleurs discuter avec ses homologues de la façon dont ils entendent concrétiser leurs engagements en matière de lutte contre la drogue, pris lors d'une réunion informelle de l'Otan à Budapest en octobre, selon le haut responsable.

L'Otan a fini par tomber d'accord pour s'attaquer pour la première fois au trafic d'héroïne qui finance les talibans, en particulier dans les sept provinces du sud où culminent la culture du pavot et les activités des insurgés.

M. Gates devrait enfin être interrogé sur les différentes études menées par l'administration Bush sur la stratégie en Afghanistan, a ajouté cette source, en précisant que M. Gates avait été informé vendredi des conclusions préliminaires de l'examen effectué par la Maison Blanche.

Quelque 50.000 soldats d'une quarantaine de pays participent en Afghanistan à l'Isaf sous commandement de l'Otan, tandis que 20.000 autres font partie d'une coalition internationale sous commandement américain.

Ils combattent une insurrection des talibans et d'alliés islamistes devenue de plus en plus meurtrière.