Ce sont désormais 32 Canadiens à bord du Diamond Princess qui ont été infectés par le coronavirus, selon ce qu’a rapporté Ottawa dans un communiqué publié lundi soir. Alors que le nombre de croisiéristes infectés continue de grimper, l’avion nolisé par le gouvernement fédéral devrait se poser à Tokyo mardi matin, heure de Montréal, pour rapatrier les ressortissants qui ont échappé au virus.

Raphael Pirro Raphael Pirro
La Presse

Au total, 256 Canadiens voyageaient à bord du navire.

Les Canadiens qui seront rapatriés sont ceux qui n’ont pas été infectés par le coronavirus. Cependant, de nouvelles évaluations médicales seront nécessaires avant de prendre l’avion pour revenir au pays.

Une fois de retour, les Canadiens rapatriés seront évalués une nouvelle fois à la base aérienne de Trenton, puis déplacés en quarantaine pour une durée de 14 jours à Cornwall.