Les célébrations entourant la fête du Canada seront un peu plus calmes au moment où la population tente de maintenir la garde contre la COVID-19.

Hina Alam
La Presse canadienne

D’un océan à l’autre, les festivités, défilés et feux d’artifice habituels qui accompagnent la fête du Canada ont été annulés dans de nombreuses collectivités en raison de la pandémie, mais les Canadiens trouvent toujours des moyens de célébrer l’anniversaire du pays.

À Montréal, les auteurs-compositeurs-interprètes Rufus et Martha Wainwright feront partie des artistes qui joueront devant des gradins vides au Stade olympique.

Dans un spectacle préenregistré de 60 minutes promu comme une « expérience immersive », les artistes monteront sur la scène installée au champ centre du stade.

La programmation comprend également les chanteurs québécois Charlotte Cardin, Hubert Lenoir et Patrick Watson, ainsi que la chanteuse folk inuite Elisapie.

PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE

Elisapie Isaac

Des discours de politiciens, dont celui de la mairesse de Montréal, Valérie Plante, et du ministre fédéral du Patrimoine, Steven Guilbeault, ainsi que ceux de Montréalais décrivant leur vision de la ville et du pays entrecouperont les performances musicales.

Les promoteurs qualifient « d’historique » l’évènement, le décrivant comme « le premier spectacle sans public sur le terrain du Stade olympique ».

En Colombie-Britannique, le chef d’orchestre Stuart Martin a déclaré qu’il savait que ses voisins étaient curieux de savoir ce qu’il faisait dans son jardin quand l’un d’eux l’a vu pointer sa baguette et bouger vigoureusement ses bras.

Les voisins ne pouvaient pas le savoir, mais le directeur musical de l’Orchestre symphonique de Surrey dirigeait son orchestre en se tenant sur l’herbe pour la version virtuelle de l’hymne national canadien.

Le produit fini s’avère une version unique de l’hymne national jouée par 28 musiciens qui se sont ennuyés les uns des autres à cause de la pandémie de COVID-19.

L’Orchestre symphonique de Surrey devait prendre part aux festivités de la ville, mais la pandémie a forcé l’annulation des célébrations, mercredi. Les musiciens ont donc suggéré de réaliser un enregistrement virtuel et de jumeler chaque partie lors de la production finale.

La ville de Toronto a déplacé ses célébrations de la fête du Canada en ligne, en commençant par un déjeuner aux crêpes à neuf heures.

Le maire John Tory participera à une journée complète de festivités qui inclura notamment Jully Black, Kardinal Offishall et Gordon Lightfoot.

Pendant ce temps, à Hamilton, le Canadian Warplane Heritage Museum pourrait survoler la ville, si les conditions climatiques le permettent.

Au Nouveau-Brunswick, le Centre commémoratif RB Bennett, à Hopewell Cape, célébrera mercredi le 150e anniversaire du 11e premier ministre canadien.

Bennett a dirigé le pays pendant la Grande Dépression et a institué certains des changements les plus reconnaissables de la culture canadienne, notamment le Statut de Westminster (1931), la création de la Société Radio-Canada, de la Banque du Canada, de la Commission canadienne du blé et de l’assurance-emploi.

Dawne McLean, présidente de la Société historique, a déclaré que les célébrations prendraient fin vendredi, ce qui constitue la date de naissance réelle de Bennett.

Sur la côte ouest de Victoria, la mairesse Lisa Helps a mentionné que le programme virtuel de cette année vise à refléter la diversité des expériences dans le pays et la ville.

Le contenu provenant de la foule sera diffusé tout au long du spectacle, pendant que des membres de la communauté démontreront ce que cela signifie pour eux d’être Canadiens et chanteront l’hymne national, a fait savoir Mme Helps.

« Avec tout ce que nous avons vécu localement et en tant que pays en raison de la pandémie mondiale de COVID-19, c’est une fête du Canada que nous n’oublierons pas de sitôt, a-t-elle ajouté.

« Même si nous ne pouvons pas être physiquement ensemble sur la pelouse de l’Assemblée législative, nous pouvons quand même nous réunir virtuellement pour célébrer la diversité du Canada et ses forces. »