(Ottawa) Le Canada joue un rôle de chef de file contre l’ingérence dans les processus électoraux, au sein d’une initiative internationale de cybersécurité.

La Presse canadienne

Le président du Conseil privé, Dominic LeBlanc, a indiqué que le gouvernement fédéral serait l’un des trois acteurs à lutter contre l’ingérence électorale dans le cadre de l’Appel de Paris pour la confiance et la sécurité dans le cyberespace.

L’Appel de Paris a été lancé en 2018 par le président français, Emmanuel Macron, à l’occasion de la réunion à l’UNESCO du Forum sur la gouvernance de l’internet et du Forum de Paris sur la paix.

En tant que codirigeant de l’initiative, le Canada travaillera au cours des prochains mois avec le géant Microsoft et l’Alliance pour la sécurisation de la démocratie.

Le gouvernement canadien affirme que la vague de désinformation et de cybermenaces qui a émergé dans le contexte de la pandémie met en évidence la nécessité d’agir.

L’Appel de Paris vise à utiliser la collaboration internationale afin de faire face aux nouvelles menaces du cyberespace pour les citoyens et les infrastructures.