(Minto) L’Organisation des mesures d’urgence du Nouveau-Brunswick a annoncé samedi que l’opération pour étouffer l’incendie qui ravage le centre de recyclage de pneus TRACC, à Minto, a pris fin.

La Presse canadienne

Le porte-parole Geoffrey Downey confirme que le dernier chargement de sable a été déversé sur le site du brasier qui s’est déclenché le 20 décembre et qui couvrait une superficie d’environ un hectare.

De la machinerie lourde et un chargement supplémentaire de sable ont été laissés sur place pour réagir à toute résurgence des flammes.

Geoffrey Downey soutient que si les flammes se sont éteintes, les pneus fumants demeurent extrêmement chauds. Un drone muni d’une caméra thermique a été utilisé pour prendre des images du site.

Des avis sur la qualité de l’air et de l’eau potable sont toujours en vigueur. La semaine dernière, la Santé publique du Nouveau-Brunswick a publié un avis de non-consommation d’eau, jusqu’à nouvel ordre, pour tout le secteur branché au réseau d’aqueduc du parc industriel de Minto.

Les citoyens des environs qui sont alimentés par des puits ont aussi été informés de garder l’œil ouvert et de signaler tout changement de couleur ou d’odeur de leur eau.

Au plus fort de l’incendie, le panache de fumée noire était visible depuis Fredericton à environ 50 kilomètres.