(Ottawa) La population du Canada a augmenté de 208 234 personnes du 1er juillet au 1er octobre de cette année, une croissance démographique trimestrielle de 0,6 %, la plus marquée depuis juillet 1971, soit depuis que le système actuel de comptabilité démographique est utilisé.

La Presse canadienne

Statistique Canada attribue principalement cette poussée à la migration internationale, tant permanente que temporaire, qui a expliqué 83,4 % de l’ensemble de la croissance démographique canadienne au troisième trimestre. Le reste de la croissance, de 16,6 %, a été justifiée par la différence entre le nombre de naissances et le nombre de décès.

C’était aussi la première fois que la population du Canada augmentait de plus de 200 000 personnes en un seul trimestre. Au 1er octobre, la population totale était estimée à 37 797 496 personnes.

Statistique Canada signale que la croissance de la population au troisième trimestre a été la plus élevée en Colombie-Britannique, de 0,7 %, alors que la plus faible a été constatée à Terre-Neuve-et-Labrador, de 0,1 %.

Au Québec, où sont généralement observées des pertes migratoires interprovinciales, un portrait différent de la situation s’est dessiné récemment, selon l’agence fédérale. En effet, au cours de chacun des trois derniers trimestres, la province a enregistré un solde migratoire interprovincial près de zéro.