Le Canada met fin à quatre ans de soutien au ravitaillement en vol de la coalition dirigée par les États-Unis qui lutte contre le groupe armé État islamique en Irak et en Syrie.

Mis à jour le 25 janv. 2019
LA PRESSE CANADIENNE

Le vice-amiral Brian Santarpia a annoncé que les Forces canadiennes rapatrieront samedi l'avion de ravitaillement en vol Polaris, mettant ainsi fin à l'une des plus longues contributions du Canada à la guerre contre Daech (groupe armé État islamique).

M. Santarpia a expliqué que la décision avait été prise en consultation avec les alliés et qu'elle reposait sur une combinaison de facteurs, notamment une diminution du nombre de missions de la coalition en Syrie et en Irak. Cette décision reflète également la nature changeante du rôle du Canada dans la coalition, qui a évolué vers la formation des forces de sécurité irakiennes, a-t-il dit.

Le premier avion ravitailleur Polaris des Forces canadiennes était arrivé au Koweït en octobre 2014 pour soutenir les frappes aériennes et les missions de reconnaissance contre Daech en Irak et plus tard en Syrie.

Depuis 2014, le Polaris canadien a effectué 1166 sorties, pour plus de 7050 heures de vol, en livrant près de 66 millions de livres de carburant aux aéronefs de la coalition, selon les Forces armées canadiennes.

Malgré le départ du Polaris, le Canada continue de jouer un rôle important dans la lutte contre Daech, notamment avec deux avions de transport Hercules, du personnel médical, plus de 200 formateurs et des dizaines de soldats des forces spéciales.