(Ottawa) Des fonctionnaires fédéraux qui se sont penchés sur les programmes de formation professionnelle du gouvernement ont conclu que des changements majeurs seraient nécessaires pour pallier une éventuelle pénurie de pilotes d’avion au pays.

La Presse canadienne

Dans une note d’information à un haut fonctionnaire d’Emploi et Développement social Canada, on indiquait en juillet dernier que les programmes gouvernementaux « ne sont pas bien adaptés » pour former plus de pilotes professionnels.

Ces programmes gouvernementaux ne réussiraient pas non plus à résoudre le problème du coût élevé de l’obtention d’une licence de pilote professionnel au Canada, selon la note d’information obtenue par La Presse canadienne.

Les responsables suggèrent qu’un partenariat public-privé semblable à celui d’autres pays pourrait permettre au Canada de répondre à un besoin croissant de pilotes.

Selon les estimations de l’industrie, le Canada aura besoin de 7300 nouveaux pilotes professionnels d’ici 2025, un défi qui attend les transporteurs nationaux mais aussi l’armée de l’air.

Dans le monde, on estime que la demande de nouveaux pilotes atteindra 255 000 d’ici 2027.