Les camionneurs transportant des matières explosives ou inflammables ont tué ou sérieusement blessé des gens après avoir pris le volant en état d'ébriété ou sous l'effet de stupéfiants, selon des données gouvernementales analysées par La Presse Canadienne.

LA PRESSE CANADIENNE

Une base de données du gouvernement fédéral permet d'apprendre que des milliers de personnes transportant des marchandises dangereuses mettent leur vie - et celles des autres - en danger en conduisant avec les facultés affaiblies et en faisant preuve d'imprudence sur les routes et les voies ferrées du Canada.

Ces cas sont peu nombreux par rapport aux plusieurs millions d'envois de marchandises dangereuses qui sont effectués en toute sécurité chaque année au pays. Ils soulèvent néanmoins des questions quant aux raisons qui font que certains conducteurs chargés de transporter de telles matières ne prennent pas toujours toutes les précautions nécessaires.

Les informations à ce sujet se trouvent dans une base de données sur tous les accidents déclarés liés au transport de marchandises dangereuses telles que liquides et gaz, explosifs, substances toxiques et infectieuses ou encore matières radioactives.

Les responsables du gouvernement produisent un rapport dans leur Système d'information sur les accidents de marchandises dangereuses (SIAMD) si un accident entraîne le rejet dans l'environnement d'un produit qui constitue un danger pour la santé, la vie, la propriété ou l'environnement.

La Presse Canadienne a pu obtenir la base de données en vertu des dispositions de la Loi sur l'accès à l'information.

Une analyse de ces données a permis de constater que la somnolence des conducteurs, l'imprudence, la vitesse excessive et la mauvaise manipulation des marchandises ne constituent que quelques-unes des nombreuses raisons - en plus de la consommation d'alcool et de drogues - expliquant les millions d'accidents déplorés au cours des 20 dernières années.

Dans plus de la moitié des 20 000 accidents inscrits dans le SIAMD, l'erreur «humaine» est présentée comme un facteur. C'est trois fois plus que la deuxième explication la plus souvent donnée: le matériel.

Les principales causes des accidents ont été le chargement, le déchargement et la manutention incorrects des marchandises dangereuses, avec 2571 mentions; la perte de maîtrise du véhicule par le conducteur, citée 1950 fois; l'imprudence et la négligence, mentionnées à 1746 reprises.

La conduite avec les facultés affaiblies a été la cause de 21 accidents. Quatre-vingt-trois autres ont été provoqués par des conducteurs s'étant endormis au volant.

La législation en matière de transport aux États-Unis exige que tous les travailleurs occupant un poste critique pour la sécurité dans les secteurs de l'aviation, du camionnage, des chemins de fer, des transports publics et des pipelines, entre autres, soient soumis à un alcootest et un test de dépistage des drogues. Le Canada ne compte aucune loi du genre.