La neuvaine tire à sa fin à Sainte-Anne-de-Beaupré, et les pélerins se préparent pour la grande fête de Sainte-Anne, lundi, le 26 juilllet.

LA PRESSE CANADIENNE

Selon le recteur du sanctuaire de Sainte-Anne-de-Beaupré, le père Guy Pilote, la popularité de Sainte-Anne ne se dément pas auprès des fidèles. La basilique a accueilli plus de 5000 visiteurs par jour depuis le début de la neuvaine.

Le père Pilote note une croissance de l'achalandage qu'il impute en partie à un retour de la ferveur religieuse. Selon lui, les gens sont inquiets en cette période économique difficile, et la religion leur permet de se «raccrocher à quelque chose».

Le recteur admet toutefois que plusieurs visiteurs se rendent à Sainte-Anne-de-Beaupré en simples touristes pour admirer la basilique et tous les attraits adjacents.

Encore une fois, de nombreux autochtones sont sur place pendant toute la neuvaine, ayant consacré Sainte-Anne comme leur «sainte-patronne».