Une fois, c't'un gars... vraiment drôle, appelé Gilles.

Stéphane Laporte, Collaboration spéciale LA PRESSE