Si vous entendez encore des vuvuzelas, consultez votre médecin.

Stéphane Laporte, collaboration spéciale LA PRESSE