Deux personnes ont été tuées dans une collision impliquant trois véhicules, cet avant-midi, à Saint-Paul-de-Joliette, sur l'une des routes les plus dangereuses au Québec.

Philippe Teisceira-Lessard LA PRESSE

Des témoins ont décrit une explosion au moment de l'impact. 

«Quelques minutes après 11h, les policiers de la SQ ont été appelés à se rendre sur la 158, près du boulevard de L'Industrie», a indiqué le porte-parole Claude Denis de la Sûreté du Québec.

Éloïse Cossette, elle aussi de la Sûreté du Québec, a expliqué qu'à l'endroit où l'incident est survenu, «il y a deux voies qui deviennent une voie parce qu'il y a un viaduc». 

«Il semble qu'une automobile aurait fait une manoeuvre-comme un dépassement-, que son conducteur aurait perdu le contrôle et se serait ramassé dans la voie inverse. Un gros camion leur a rentré dedans», a-t-elle expliqué. «Des gens décrivent une explosion.»

Le camion et l'auto qui tentait le dépassement ont été la proie des flammes. Ce sont les deux occupants de ce dernier véhicule qui ont perdu la vie. Le conducteur du camion n'a subi qu'un choc nerveux. Le conducteur du véhicule dépassé s'en est tiré avec des blessures mineures.

La circulation est interrompue sur la 158 afin de permettre aux autorités d'intervenir.

La route 158 est la plus dangereuse de la province, selon les données du ministère des Transports du Québec. Dans la région, on la surnomme «la route de la mort». Entre 2006 et 2011, elle a fait 51 morts, dont un bébé naissant et 129 blessés graves.

Le maire de Saint-Paul-de-Joliette, Alain Bellemare, connait bien cette route: le camionneur de profession y a fait un accident en 2015 qui l'a laissé partiellement invalide. 

«Cette route-là, je la déteste», a-t-il confié en entrevue téléphonique. «Il y a des camions lourds et il y a beaucoup de feux rouges. [...] Les gens prennent leur chance, tentent de dépasser les camions.»

Le maire Bellemare se réjouit d'un engagement de la Coalition avenir Québec (CAQ) quant à la reconfiguration de la route. «La route va rester dangereuse jusqu'à ce qu'elle soit en voies doubles», a-t-il dit.

- Avec Caroline Touzin et Gabrielle Duchaine