L'embarcation déformée traînait au milieu de la marina de Melocheville. Mardi, rassemblés sur la berge, les familles inquiètes attendaient des nouvelles de leurs proches. Un peu plus d'une journée après leur disparition dans le fleuve Saint-Laurent, deux pêcheurs de 30 et 37 ans manquaient toujours à l'appel.

Thomas Dufour LA PRESSE

Les deux pêcheurs ont été portés disparus dans la nuit de lundi à mardi dans le secteur de Melocheville à Beauharnois, en Montérégie.

La garde côtière a retrouvé la chaloupe des deux hommes mardi à 2 h du matin à proximité du barrage de Pointe-des-Cascades.

« Il n'avait pas l'habitude de rentrer tard, c'était un pêcheur expérimenté », relate la mère de l'un des deux hommes, rencontrée par La Presse alors qu'elle attendait des nouvelles de son fils.

Mardi matin, des membres de la famille réunis sur les berges du fleuve Saint-Laurent faisaient les cent pas, pleuraient et s'étreignaient alors que les policiers poursuivaient les recherches.

En fin d'après-midi lundi, les deux trentenaires sont partis pêcher en chaloupe, possiblement près du barrage. « J'y allais souvent avec lui, tu peux attraper du gros poisson près du barrage », a précisé le frère de l'un des deux hommes.

Des proches de l'un des pêcheurs ont contacté la police, puisqu'ils n'avaient pas eu de nouvelles des deux hommes après la tombée de la nuit. Les recherches ont débuté dans la nuit de lundi à mardi.

La voiture utilisée par les deux pêcheurs pour se rendre à la marina était toujours stationnée sur place. « Le fait que le véhicule soit toujours là, ça peut nous laisser croire qu'ils sont toujours sur le plan d'eau », a expliqué la sergente Ingrid Asselin, porte-parole de la Sûreté du Québec.

Responsable de l'opération de sauvetage dans les premières heures, le service d'incendie de la Ville de Beauharnois a cédé le dossier à la Sûreté du Québec mardi en matinée.

« Ce n'est plus du sauvetage, c'est de la recherche. On parle de 15 à 18 heures [depuis la disparition] », a rapporté mardi matin le directeur du service d'incendie de la Ville de Beauharnois, Jean-Maurice Marleau.

Recherches actives

Un hélicoptère de la garde côtière a survolé le secteur mardi dans la journée, alors que des fouilles s'effectuaient dans l'île des Cascades.

Un bateau de sauvetage faisait la navette entre le barrage et la marina, remontant les eaux agitées du fleuve Saint-Laurent près du barrage de Pointe-des-Cascades.

Une équipe de plongeurs de la Sûreté du Québec a été appelée en renfort afin de passer au peigne fin le secteur où les deux hommes ont disparu.

Selon des proches, les deux hommes avaient l'habitude d'aller pêcher dans ce secteur.