Le meurtre mardi soir à Laval d'un individu lié aux Bo-Gars pourrait être lié à la vague de meurtres et de tentatives de meurtre qui secoue le crime organisé de la région de Montréal, en particulier italien, depuis les derniers mois.

Daniel Renaud LA PRESSE

Des sources ont en effet confié à La Presse que Harry Mytil, 33 ans, occupait un rang élevé chez les Rouges. Elles indiquent qu'il se serait rallié à Gregory Woolley, l'ancien Rocker et soldat des Hells Angels qui travaillerait maintenant pour le compte du parrain Vito Rizzuto, selon la police. Selon elles, il n'est pas exclu que le meurtre de Mytil soit lié avec un ou certains événements violents qui ont secoué la mafia ces derniers mois.

Rappelons que dans les heures qui ont suivi le meurtre de Gaetan Gosselin, grand ami du caïd Raynald Desjardins le soir du 22 janvier dernier, deux suspects d'allégeance rouge avaient été arrêtés puis relâchés, faute de preuve.

Tout porte à croire qu'Harry Mytil, 33 ans, venait d'entrer dans le garage de sa résidence de la rue Henri-Julien dans le quartier Sainte-Rose vers 22h40, lorsqu'il a été abattu de plusieurs balles tirées par un ou des individus qui l'attendaient.

D'autres sources pensent cependant que le meurtre de Mytil s'inscrirait dans une foulée d'événements au cours desquels des individus d'allégeance rouge ont été visés ces derniers temps.

Dans la nuit du 4 au 5 mars dernier, un cocktail molotov a été lancé sur une voiture appartenant à un membre influent d'une cellule rouge indépendante sur la rue Matte dans Montréal-Nord. Durant l'après-midi du 22 mars, un autre individu a été blessé à coup de couteau dans le stationnement du Centropolis à Laval.

Le grand chef des Rouges, Chenier Dupuy, a été assassiné le 11 aout 2012 dans l'arrondissement Anjou. Quelques heures plus tard, c'était au tour de l'un de ses lieutenants, Lamartine Paul Sévère, de tomber sous les balles à Laval.

Dans les semaines précédentes, les deux hommes auraient refusé de prendre part à une fusion des gangs de rue proposée par Gregory Woolley.

«Il se peut que ce soit le même groupe qui ait tué Dupuy et Mytil, et qu'on ait voulu passer le même message», nous a-t-on dit.

Mytil, surnommé Dirty Harry ou Harry Up, a plusieurs antécédents criminels mais était surtout connu comme un proxénète. Au milieu des années 2000, il a été condamné à trois ans de prison pour avoir pris part à un braquage à domicile chez un criminaliste du Vieux-Longueuil. Il semble que Mytil était très influent auprès des jeunes membres de gangs de rue et certains appréhendent une réplique à la suite de ce meurtre.

> Pour joindre Daniel Renaud en toute confidentialité, composez le (514) 285-7000, poste 4918

-Avec la collaboration de David Santerre