Source ID:ad32bd7cf0b63cecbe5018b07ef4f925; App Source:StoryBuilder

La soeur d'Eugenie Bouchard en cour pour faire taire un harceleur

Pendant trois ans, Charlotte Bouchard, soeur de la joueuse de tennis Eugenie, a été inondée de milliers de messages sur son compte Instagram provenant d'un homme visiblement obsédé par elle.

Il lui écrivait tous les jours, parfois jusqu'à 30 fois par jour, pour clamer son admiration, lui dire qu'ils allaient s'installer ensemble ou lui faire des commentaires vulgaires.

Quand elle bloquait son compte, il en créait un nouveau, un manège qu'il a répété une quarantaine de fois pour continuer à harceler la jeune femme de 23 ans.

«Puis, il a posté une photo du magasin où je travaillais», raconte la soeur cadette d'Eugenie Bouchard. «C'est ce qui m'a décidée à porter plainte à la police.»

«Je me sentais vulnérable, parce que je ne savais pas de quoi il avait l'air, je n'aurais pas pu le reconnaître si je le croisais dans la rue, ou s'il venait essayer des vêtements à la boutique où je travaillais.»

«Dès que quelqu'un me regardait un peu trop longtemps, je me disais que c'était peut-être lui.»

Elle a porté plainte à la police en septembre 2017. Le flot de messages a cessé seulement le jour où la police a arrêté Danny Arsenault, chez lui à Verdun, pour l'accuser de harcèlement criminel, le 15 février 2018.

Charlotte Bouchard doit témoigner lors de l'enquête préliminaire de l'homme de 40 ans, demain, au palais de justice de Montréal.

Aucun répit

La jeune femme, qui vit à Londres depuis septembre dernier, a 78 000 abonnés sur Instagram, surtout grâce, dit-elle, à sa célèbre soeur (qui en a 1,8 million).

«On a l'habitude de recevoir quelques messages déplacés, mais ça s'arrête généralement quand on les ignore, ou alors on les bloque, explique-t-elle. Ce qui fait peur dans ce cas, c'est la constance des messages. Il n'a jamais abandonné, il m'a écrit à tous les jours, sans aucune pause!»

«Je crois que dans sa tête, il pense qu'on est vraiment ensemble. Il m'a déjà demandé de rapporter du lait en rentrant à la maison...»

Le harceleur écrivait aussi à ses amis pour leur poser des questions à son sujet.

D'autres accusations de harcèlement

Les documents judiciaires montrent qu'une évaluation de l'état mental de Danny Arsenault a été demandée à la suite de son arrestation.

L'homme a déjà été accusé deux fois de harcèlement criminel. Il a été acquitté en mai 2017, puis a plaidé coupable en septembre 2017 dans une autre affaire. Il s'en est tiré avec une absolution conditionnelle et une probation d'un an, sans surveillance.

C'est le père de Charlotte Bouchard, Michel, qui a mentionné les problèmes de sa fille sur Twitter, en réaction aux messages haineux reçus par le jeune hockeyeur Maxime Comtois la semaine dernière. La jeune femme a décidé d'en parler pour montrer qu'il est possible de s'attaquer au harcèlement, qui peut être très troublant.

«On met beaucoup de choses personnelles en ligne, c'est sûr, mais c'est très agressant d'être visé par de tels comportements. C'était important pour moi de dénoncer, ne serait-ce que pour empêcher que ça arrive à quelqu'un d'autre.»

Elle se demande tout de même quelle sera la réaction de l'accusé quand il la rencontrera finalement, demain, au tribunal...




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer