Un ostéopathe montréalais qui offrait ses services à son domicile de Verdun a été récemment accusé d'avoir agressé sexuellement deux patientes. Les enquêteurs du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) estiment que Laurent Begué aurait pu faire d'autres victimes.

Mis à jour le 20 juill. 2018
Louis-Samuel Perron LA PRESSE

Le Montréalais de 35 ans a fait l'objet d'un mandat d'arrestation en avril dernier. Or, il n'a comparu que la semaine dernière au palais de justice de Montréal pour faire face à deux chefs d'accusation d'agression sexuelle.

Il aurait commis sa première agression entre le 1er mai 2017 et le 30 juin 2017. La seconde agression aurait eu lieu le 31 juillet 2017, indique le mandat d'arrestation.

Comme l'ostéopathe aurait fait plusieurs victimes, la structure de gestion des enquêtes sur les crimes en série a été déployée avec l'aide de la Sûreté du Québec. Le SPVM recherche d'ailleurs des victimes potentielles de Laurent Begué.

L'ostéopathe mesure environ 182 cm (6'0'') et pèse environ 72 kg (160 lb). Il s'exprime en français avec un accent de la France. Il a les cheveux châtain foncé et les yeux bruns.

Vendredi dernier, Laurent Begué a retrouvé la liberté sous conditions. Il a notamment déposé à la cour un montant de 5000 $. Il s'est engagé à ne pas quitter le Québec sauf durant une période de trois semaines cet été. Il doit toutefois remettre son passeport au greffe de la cour le 6 août prochain pour respecter ses conditions.

Il lui est aussi interdit de pratiquer « l'ostéopathie, la massothérapie ou toute autre discipline en présence d'une femme » et de communiquer avec trois femmes, dont l'identité est protégée par la cour.