(Montréal) Un évènement protocolaire visant à souligner le 50e anniversaire de l’une des pires tragédies à s’être produites à Montréal lors du siècle dernier aura lieu ce jeudi, au centre-ville.

Publié le 1er septembre
La Presse Canadienne

Le 1er septembre 1972, un incendie criminel allumé à l’édifice du cabaret Blue Bird, situé sur la rue Union, a fait 37 morts et 51 blessés. L’édifice abritait à l’étage le cabaret Wagon Wheel.

Ce soir-là, des hommes à qui on avait refusé l’accès aux lieux déjà bondés sont revenus avec un bidon d’essence qu’ils ont vidé dans la cage d’escalier avant d’y lancer une allumette.

Le feu s’est répandu rapidement, bloquant l’entrée principale de l’édifice alors que la sortie de secours était verrouillée.

La panique s’est emparée de la foule, chacun cherchant désespérément à fuir les lieux en proie aux flammes.

Les trois incendiaires, qui ont été arrêtés plus tard, ont tous été condamnés à la prison à vie, mais ils ont pu bénéficier d’une libération conditionnelle.

En 2012, une plaque commémorative portant le nom des 37 personnes décédées a été dévoilée au square Phillips, près du lieu où était situé le Blue Bird.

C’est au square Phillips que la commémoration aura lieu jeudi à 11 h, en présence de membres des familles des victimes, de la mairesse de Montréal, Valérie Plante, de la garde d’honneur du Service de sécurité incendie de Montréal (SSIM) et du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) et de quelques invités.