L’ex-chef du gang Wolf Pack, Nerva Lovinsky, connu pour avoir dirigé un large réseau de prostitution juvénile à Québec dans les années 2000, est accusé d’avoir tué deux hommes la veille de Noël 2018 à Montréal. Deux complices présumés sont en attente de procès dans cette affaire.

Louis-Samuel Perron
Louis-Samuel Perron La Presse

Visé par un mandat d’arrêt émis cette semaine, le Montréalais de 47 ans fait face à des accusations d’homicide involontaire, d’introduction par effraction et de vol qualifié. Il aurait causé la mort de Davis Arbour et Marc Hilary Dasilma en utilisant une arme à feu.

Les deux victimes ont été abattues dans un immeuble de la rue Jean-Talon dans l’arrondissement de Saint-Léonard, le 24 décembre 2018. Marc Hilary Dasilma aurait été lié aux gangs de rue alors que Davis Arbour aurait été un membre des Devils Ghost, un club-école des Hells Angels.

Deux hommes doivent subir leur procès cet automne dans cette affaire. Fodil Adderhamane Lakehal, un Lavallois de 23 ans, est accusé d’un homicide involontaire, alors que Gabriel Jasmin, un Montréalais de 35 ans, fait face à deux accusations de meurtre au premier degré.

Nerva Lovinsky a fait abondamment les manchettes dans les années 2000 à Québec pour son rôle prépondérant dans un réseau de prostitution juvénile démantelé dans l’opération Scorpion. L’ancien chef des Wolf Pack avait écopé de six ans de détention dans cette affaire, la peine la plus sévère parmi la douzaine d’accusés.