En attente d’une décision de la Cour supérieure dans une affaire d’intimidation, le Hells Angels de la section de Trois-Rivières Serge Lebrasseur a de nouveau été arrêté à sa résidence mercredi matin pour bris de condition, a appris La Presse.

Daniel Renaud
Daniel Renaud La Presse

Lebrasseur a été condamné le 6 avril dernier à quatre mois d’emprisonnement après avoir été reconnu coupable par un juge d’avoir intimidé un gardien de sécurité dans les rues menant au stationnement du traversier de Sorel-Tracy en juin 2019.

Sa veste des Hells Angels a aussi été confisquée et une condition de ne pas posséder d’arme à feu lui a été imposée.

Mais le lendemain, il a annoncé son intention d’en appeler du verdict en Cour supérieure et a présenté une requête demandant la suspension temporaire de la peine.

En attendant la décision du tribunal, il a été libéré sous conditions, notamment « ne pas faire référence directement ou indirectement à la victime sur quelque média social que ce soit « .

Or, mardi, à 11 h 05, Serge Lebrasseur aurait publié sur sa page Facebook un dessin représentant un costaud motard aux cheveux longs prenant à la gorge un homme en uniforme.

CAPTURE D’ÉCRAN

Sur le dessin, on peut lire la phrase suivante : « Ça va se régler ah, ah, ah. J’ai retrouvé celui qui m’a barré sur le traversier Sorel-Tracy ha, ha, ha ».

Selon nos informations, cette publication serait la raison pour laquelle il a été arrêté par les policiers de la Sûreté du Québec. Lebrasseur, qui habite la région de Sorel-Tracy, a comparu mercredi après-midi au palais de justice de Sorel et demeure détenu jusqu’à son enquête pour remise en liberté, prévue lundi.

Pour joindre Daniel Renaud, composez le 514 285-7000, poste 4918, écrivez à drenaud@lapresse.ca ou écrivez à l’adresse postale de La Presse.