Douze chefs d’accusation ont été déposés jeudi contre David Breau, dans la foulée de l’attaque à l’arme blanche qui a fait quatre blessés mercredi soir au marché By, dans le centre-ville d’Ottawa.

Publié le 28 janv. 2021
Henri Ouellette-Vézina
Henri Ouellette-Vézina La Presse

Âgé de 33 ans, l’homme est « sans domicile fixe », a indiqué le Service de police d’Ottawa (SPO) en fin d’avant-midi jeudi.

Il fait maintenant face à quatre accusations de voie de fait graves et quatre accusations d’agression armée, ainsi qu’à deux chefs pour « violation de la probation » et un chef de possession d’une arme dans le but de commettre un crime. Une accusation a aussi été déposée contre lui pour ne pas avoir respecté une ordonnance de mise en liberté.

La comparution de M. Breau, qui n’a pas fait appel à un avocat pour le moment, s’est déroulée par téléphone en début d’après-midi, peu avant 13 h. Selon plusieurs médias locaux, l’accusé semblait alors agité, obligeant le magistrat à intervenir auprès de lui à plusieurs reprises. Il a notamment indiqué à la Cour que la situation lui semblait « irréelle ».

Quatre personnes ont été blessées mercredi soir lors de cette attaque qui s’est produite dans les locaux de l’Armée du Salut, qui héberge des personnes itinérantes et offre des repas sur la rue George. Une personne avait été arrêtée en toute fin de soirée, à l’issue d’une opération policière d’envergure qui a mobilisé des effectifs importants. Plusieurs ambulances ainsi qu’une dizaine de voitures de police et un camion de pompiers ont été déployés sur les lieux.

Dans un communiqué diffusé jeudi, le SPO a indiqué que les faits se sont d’abord produits vers 20 h 50. « Les quatre personnes ont subi des blessures graves mais ne mettant pas leur vie en danger. Les victimes sont des membres du personnel et des clients », a indiqué le corps de police.

Ce dernier a par ailleurs ouvert une « enquête criminelle » qui sera réalisée par son Unité des enquêtes centrales. Sur place, une scène de crime avait été érigée et un important périmètre de protection avait été mis place dans le secteur, mercredi soir.