Dix-huit individus, dont la dernière recrue des Hells Angels de Québec, ont été arrêtés mardi matin dans une opération visant à démanteler un réseau de distributeurs et de trafiquants de stupéfiants liés aux motards qui sévissait dans les régions de Québec et de Chaudière-Appalaches.

Daniel Renaud Daniel Renaud
La Presse

Selon des informations obtenues par La Presse, le Hells Angels appréhendé est Sylvain Marcotte, qui a reçu ses couleurs des Hells Angels de Québec en août dernier. Il n’a toutefois pas comparu en après-midi au Palais de justice de Québec, contrairement aux 17 autres personnes arrêtées.

Marcotte aurait été arrêté dans sa résidence de Saint-Gilbert, dans Portneuf, par les enquêteurs de l’Escouade nationale de répression du crime organisé (ENRCO), dirigée par la Sûreté du Québec.

Les policiers ont procédé uniquement à des arrestations après avoir effectué des perquisitions au cours des derniers mois. Les arrestations ont eu lieu principalement en Beauce, dans Portneuf et dans la région de Québec, mais deux des individus visés ont été appréhendés à Montréal et à Longueuil.

Lors des perquisitions effectuées en cours d’enquête, les limiers ont notamment saisi quatre kilogrammes de cocaïne, 130 000 comprimés de méthamphétamine, plus de 400 000 $ en argent, huit armes à feu - dont cinq armes de poing -, un pistolet à impulsions électriques, des silencieux et des munitions, six vestes des Hells Angels et des objets à leur effigie.

Ces perquisitions avaient été médiatisées en septembre dernier. Les noms des Hells Angels de Québec Martin Gamache et Marco Roberge avaient alors été évoqués, mais ceux-ci ne figuraient pas sur le tableau de chasse de mardi matin.

Outre Marcotte, les 17 autres suspects ont fait face à des accusations reliées au trafic de stupéfiants au palais de justice de Québec.

L’enquête, baptisée Palefroi (cheval de promenade ou de parade), a débuté il y a plus d’un an.

Le mandat de l’ENRCO est de s’attaquer aux têtes dirigeantes du crime organisé au Québec et à sa relève.

Sylvain Marcotte est le troisième Hells Angels nouvellement promu arrêté par l’ENRCO depuis sa création en 2017, après Daniel André Giroux et Pascal Facchino, appréhendés respectivement dans les projets Objection et Orque, menés en 2018 et 2019.

Facchino a plaidé coupable et a été condamné, alors que le procès de Giroux doit avoir lieu au début de l’an prochain.

Les suspects appréhendés:

1- Maxim Jobin, 39 ans, de Neuville, a comparu, libéré sous conditions

2- Sylvain Labbé, 56 ans, de Gatineau, a comparu, libéré sous conditions

3- Samuel Faucher-Moreau, 27 ans, de Cap St-Ignace, a comparu et est détenu

4- Martin Blouin, 50 ans, de Québec, a comparu, libéré sous conditions

5- Marc Corbin, 52 ans, de Québec, a comparu, libéré sous conditions

6- Alain Brassard, 36 ans, de Vallée-Jonction, a comparu et est détenu

7- David Gilbert, 28 ans, de Saint-Georges, a comparu, libéré sous conditions

8- François Lussier, 47 ans, de Saint-Georges, a comparu et est détenu

9- Denis Lussier, 50 ans, de Montréal, a comparu, libéré sous conditions

10- Félix-Antoine Cormier, 32 ans, de Sainte-Catherine, a comparu, libéré sous conditions

11- Guy Robitaille, 55 ans, de Québec, a comparu, libéré sous conditions

12- Valérie Munger, 36 ans, de Saint-Martin, a comparu, libérée sous conditions

13- Keven Grenier, 32 ans, de Saint-Martin, a comparu, libéré sous conditions

14- Annie Veilleux-Hébert, 43 ans, de Saint-Georges, a comparu, libérée sous conditions

15- Jonathan Pelletier, 29 ans, de Saint-Georges, a comparu, libéré sous conditions

16- Louis Laclotte-Couture, 38 ans, a comparu, libéré sous conditions

17- Mario Blais, 55 ans, de Québec, a comparu, libéré sous conditions

Pour joindre Daniel Renaud, composez le (514) 285-7000, poste 4918, écrivez à drenaud@lapresse.ca ou écrivez à l’adresse postale de La Presse.