(Ottawa) Deux utilisateurs de Facebook réclament des sommes d’argent en dommages au nom de quelque 622 000 Canadiens dont les données personnelles ont possiblement été utilisées de façon inappropriée à des fins politiques.

La Presse Canadienne

La demande d’intenter une action collective a été logée à la Cour fédérale par deux résidants de Calgary, Saul Benary et Karma Holoboff, qui réclament aussi que le géant américain des médias sociaux soit contraint à mieux respecter les lois fédérales sur la vie privée et les informations personnelles.

La somme réclamée par les deux plaignants est de 1000 $ pour chacune des quelque 622 000 personnes dont des informations ont été partagées via une application numérique.

En avril dernier, le commissaire à la protection de la vie privée du Canada, Daniel Therrien, et son homologue de la Colombie-Britannique Michael McEvoy ont mis au jour d’importantes lacunes dans les procédures de Facebook et ont réclamé un raffermissement des lois afin que les Canadiens soient mieux protégés.

Quelque temps auparavant, il avait été démontré que Facebook avait laissé des organisations externes avoir accès à des informations personnelles de ses propres clients et en avait permis la transmission. L’une de ces organisations était Cambridge Analytica, un firme impliquée dans des campagnes électorales aux États-Unis.