(Ottawa) Le procès au criminel du député fédéral Marwan Tabbara a été ajourné jusqu’à la fin du mois d’octobre.

La Presse Canadienne

Le député de 36 ans de Kitchener a été arrêté le 10 avril dernier, et il fait face à deux chefs d’accusation de voie de fait, en plus d’accusations d’introduction par effraction et de harcèlement criminel.

M. Tabbara a été élu sous la bannière libérale dans la circonscription de Kitchener-Sud-Hespeler en 2015 et en 2019, mais il a quitté le caucus du parti lorsque les accusations ont été rendues publiques en juin. Il siège depuis comme député indépendant.

Une ordonnance de non-publication interdit aux médias de diffuser les détails de l’affaire.

L’avocate de Marwan Tabbara a indiqué à la Cour que la défense avait des « discussions productives » avec la Couronne. L’audience s’est tenue de façon virtuelle à Guelph, en Ontario, vendredi matin.

Elle a donc demandé que les procédures soient ajournées pour un mois, ce qui lui a été accordé jusqu’au 23 octobre.