L’homme de 40 ans assassiné hier matin à Saint-Hyacinthe, Jimmy Pelletier, était proche de certains membres de la section des Hells Angels de Québec et avait directement accès à ces derniers, selon des sources.

Publié le 10 sept. 2020
Daniel Renaud
Daniel Renaud La Presse

Comportement répréhensible, dette, bris de confiance ; les enquêteurs des Crimes contre la personne de la Sûreté du Québec n’écartent aucune hypothèse pour expliquer ce meurtre qui constitue vraisemblablement une purge interne.

Pelletier avait quelques antécédents judiciaires. En 2010 notamment, il avait été condamné à une peine d’emprisonnement de 34 mois pour trafic de stupéfiants.

Une décision concernant le club de billard La combine de Saint-Hyacinthe rendue par la Régie des alcools, des courses et des jeux en 2011, indique que Jimmy Pelletier était « un vendeur de drogues connu des policiers » et avait été vu en compagnie des membres des Hells Angels de la section South Frédérick Landry-Hétu et Sylvain Tétreault en mars 2009, un mois avant l’opération SharQc.

D’après des sources, Pelletier aurait également été proche de membres ou d’ex-membres d’un club-école des Hells Angels, les Red Devils, actifs dans la région de Granby.

La semaine dernière, les enquêteurs de l’Escouade nationale de répression du crime organisé (ENRCO), chapeautée par la SQ, ont effectué une quinzaine de perquisitions dans la région de Québec dans le cadre d’une enquête visant éventuellement à démanteler un ou des réseaux de trafic de drogue relevant de la section des Hells Angels de Québec de la Vieille Capitale.

Macabre découverte matinale

C’est un voisin qui a alerté les policiers vers 7 h 15 mercredi matin après avoir remarqué le corps inanimé d’un homme qui gisait près de son véhicule, dans le stationnement d’un immeuble à logements de la rue Rouleau, à Saint-Hyacinthe.

Pelletier habitait à cet endroit et les policiers n’excluent pas que la victime venait de quitter son domicile pour se rendre au travail lorsqu’elle a été tuée par un individu qui l’attendait.

On ignore les circonstances exactes du meurtre pour le moment ; cette information est jalousement conservée par les enquêteurs pour ne pas nuire à l’enquête.

Pelletier a été transporté à l’hôpital où son décès a été constaté. Aucun suspect n’a encore été arrêté.

D'autres victimes possibles de purges internes des Hells Angels

•Maxime Lepage, tué à Sainte-Anne-des-Monts en Gaspésie, en janvier dernier.

•Roger Bishop, assassiné à Brossard en octobre 2019.

Pour joindre Daniel Renaud, composez le (514) 285-7000, poste 4918, écrivez à drenaud@lapresse.ca ou écrivez à l’adresse postale de La Presse.