Un motocycliste est décédé samedi des suites d’une collision frontale avec un automobiliste à Saint-Calixte, dans la région de Lanaudière. Le conducteur de la voiture, qui n’a pas été blessé, a été arrêté pour conduite avec facultés affaiblies.

Henri Ouellette-Vézina Henri Ouellette-Vézina
La Presse

Plus tôt, samedi, la SQ disait craindre pour la vie de la victime, un homme âgé de 52 ans. Il a rapidement été transporté dans un centre hospitalier pour recevoir des manœuvres de réanimation. Son décès a cependant été constaté en début de soirée.

« Selon nos premières informations, le motocycliste circulait normalement en direction nord, lorsque l’autre véhicule s’amenant en sens opposé a été déporté dans la voie opposée. La moto n’a pas été en mesure d’éviter la collision », explique le sergent Claude Denis, de la Sûreté du Québec (SQ).

L’alcool en cause

Dans les minutes qui ont suivi la collision, le conducteur de la voiture a échoué l’alcootest. Il a par la suite été arrêté par les agents pour conduite avec facultés affaiblies, puis libéré sous promesse de comparaître devant le tribunal, où des accusations pourraient être portées contre lui.

Rappelons que l’incident est survenu un peu avant 14 h 45 samedi. La route 335, où s’est produit l’accident, a été fermée pendant une bonne partie de la journée dans les deux directions, le temps de laisser les enquêteurs travailler. Des équipes du ministère des Transports du Québec (MTQ) ont aussi été appelées en renfort pour dévier la circulation.

Selon le sergent Claude Denis, il n’y avait pas de « signalisation spécifique » dans le secteur, si ce n’est que de lignes continues au sol. Il s’agit d’une zone de 90 kilomètres à l’heure maximum.

L’enquête fera la lumière sur les circonstances exactes de l’accident au courant des prochains jours.