L’ancien chef du Parti québécois André Boisclair est accusé d’agression sexuelle armée, pour des faits qui remontent à 2014.

Vincent Larouche Vincent Larouche
La Presse

Selon l’acte d’accusation déposé au palais de justice de Montréal, l’agression serait survenue le 8 janvier 2014 et M. Boisclair aurait agi « avec la participation d’une autre personne ».

L’ancien politicien et ancien délégué général du Québec à New York, aujourd’hui âgé de 54 ans, comparaîtra à la cour à une date ultérieure.

C’est le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) qui est en charge de l’enquête.

André Boisclair est aujourd'hui président-directeur général de l'Institut de développement urbain du Québec. En 2018, il a plaidé coupable à une accusation de conduite avec les facultés affaiblies après avoir heurté un lampadaire avec son véhicule en sortant d'un restaurant.

M. Boisclair a brièvement dirigé le PQ de novembre 2005 à mai 2007. Il a été chef de l'opposition officielle à l'Assemblée nationale. Il avait été élu député pour la première fois en 1989 à l'âge de 23 ans.