(Québec) La police de Québec a reçu des plaintes de personnes disant avoir été victimes d’extorsion après de présumées visites de sites web à caractère pornographique.

La Presse canadienne

Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) explique que des malfaiteurs auraient communiqué avec des victimes par courriel, en français ou en anglais, dans le but de leur extorquer de l’argent. Ils auraient menacé les victimes d’envoyer une vidéo d’elles à des personnes qu’elles connaissent après qu’elles aient visité un site pornographique.

Le courriel de menaces apparaissait crédible puisqu’il contenait un mot de passe actuel ou ancien utilisé par la victime.

Les malfaiteurs auraient écrit aux victimes qu’ils les avaient filmées avec la caméra de leur ordinateur à l’aide d’un logiciel malveillant alors que ces victimes consultaient sur le web du contenu à caractère pornographique.

Pour que les malfaiteurs s’abstiennent d’envoyer la présumée vidéo à des personnes connues des victimes, celles-ci sont sommées de leur verser un montant d’argent en bitcoins.

Le SPVQ demande aux personnes qui croient avoir été victimes de cette escroquerie de ne pas répondre au courriel, de le supprimer et de ne pas payer le montant demandé. Elles doivent aussi changer immédiatement leur mot de passe.

Tout renseignement concernant ce type de fraude doit être transmis au Centre antifraude du Canada par téléphone, au 1888 495-8501, ou à www.antifraudcentre-centreantifraude.ca/report-signalez-fra.htm