Une école secondaire de Laval a dû être évacuée après la détection par les pompiers de monoxyde de carbone dans l’établissement mercredi matin.

Mayssa Ferah Mayssa Ferah
La Presse

À 8 h 22, le service d’incendie de Laval a été avisé d’une odeur étrange à l’école secondaire L’Odyssée-des-Jeunes.

Les premiers pompiers sur les lieux ont détecté la présence de monoxyde de carbone et l’évacuation de l’établissement a été ordonnée, raconte Patrick Ferland, chef aux opération au Service des incendies de Laval.

« Le plus gros défi était d’évacuer les 900 élèves dans des bâtiments environnants. Il y a des tests d’évacuation dans les écoles chaque année et on voit que c’est payant. Le tout s’est très bien déroulé », ajoute-t-il.

Les étudiants et le personnel se sont déplacés à la bibliothèque, au garage municipal et dans une école primaire situés non loin de l’école. Des ambulances ont été appelées sur les lieux par mesures préventives.

Malgré le faible seuil de monoxyde de carbone présent dans l’air, soit 30 ppm, trois personnes incommodées par le gaz ont été transporté à l’hôpital, affirme M. Ferland.