Un deuxième Montréalais a été arrêté par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), vendredi, pour avoir lancé de sérieuses menaces à l’endroit des femmes le jour de la commémoration des 30 ans de la tuerie de Polytechnique. Quatorze jeunes femmes ont été tuées lors de ce jour tragique.

Louis-Samuel Perron Louis-Samuel Perron
La Presse

Tristan Péloquin Tristan Péloquin
La Presse

Mohamed Ilyes Krimed, âgé de 20 ans, est également accusé d’incitation publique à la haine contre un groupe identifiable. Il a comparu samedi au palais de justice de Montréal et doit revenir en cour le 7 février prochain. Il a été libéré sous conditions.

Selon nos informations, il a été arrêté à son domicile lors d’une opération qui a nécessité l’intervention du Groupe tactique d’intervention et d’un maître chien. Les policiers ont saisi un téléphone cellulaire, mais n’ont trouvé aucune arme chez lui.

Le suspect aurait fait des menaces de « causer la mort ou des lésions corporelles à des femmes » sur Twitter, vendredi. Il aurait notamment publié une courte vidéo montrant un pistolet en train d’être armé. Tout juste sous cette vidéo, qui est toujours en ligne, on peut lire la mention suivante : « Ne vous inquiétez pas, mais dites à vos sœurs et vos filles de ne pas aller à l’école aujourd’hui ».

Un autre de ces micro-messages, qui a été dénoncé au compte Twitter du SPVM par une internaute préoccupée, aurait contenu des menaces plus spécifiques, mais ce message a depuis été retiré du réseau social.

Il s'agit du deuxième homme à être arrêté ces derniers jours en lien avec des propos tenus à l’égard des femmes et de la tuerie de Polytechnique. Jean-Claude Rochefort, 70 ans, a été arrêté jeudi soir et accusé d’avoir fomenté la haine à l’égard des femmes.