(Cranbrook) Un ancien dirigeant d’une secte prônant la polygamie, en Colombie-Britannique, a été condamné à 12 mois de prison pour avoir amené une adolescente de 15 ans aux États-Unis pour un mariage forcé.

Trevor Crawley
Cranbrook Daily Townsman via La Presse canadienne

James Oler, ancien dirigeant de l’Église fondamentaliste de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours à Bountiful, une secte mormone, est demeuré impassible lorsque la juge Martha Devlin, de la Cour suprême de la Colombie-Britannique, a lu le prononcé de la sentence.

Cette condamnation devrait mettre fin à une procédure judiciaire entamée il y a cinq ans. Oler était accusé d’avoir fait sortir une enfant du Canada à des fins sexuelles.

Au cours du procès, des registres saisis par les autorités américaines indiquaient que le chef de la secte Warren Jeffs avait appelé Oler en juin 2004 pour lui ordonner d’amener l’adolescente aux États-Unis pour la marier.

Un procureur extraordinaire Peter Wilson avait recommandé une peine d’emprisonnement de deux ans contre Oler.

L’accusé avait choisi de se défendre sans avocat pendant le procès et la détermination de la peine. L’avocat Joe Doyle avait été nommé ami de la cour afin de garantir un procès équitable. Il avait suggéré de 6 à 18 mois de prison.

En prononçant la peine, la juge Devlin a expliqué avoir tenu compte de la nature du crime et des répercussions des actes commis par Oler sur les autres membres de la communauté. Elle a aussi évoqué des facteurs atténuants comme l’absence de casier judiciaire avant une condamnation pour polygamie en 2018 et le fait qu’il ait agi conformément à ses convictions religieuses plutôt que d’être motivé par l’argent ou une gratification sexuelle.