Le designer montréalais Markantoine Lynch-Boisvert et son conjoint, Alex James Taboureau, auraient été victimes d’une agression dans la nuit de vendredi à samedi, dans un bar de La Malbaie, dans Charlevoix. Selon eux, trois individus s’en sont pris à eux en raison de leur orientation sexuelle.  

Marissa Groguhé Marissa Groguhé
La Presse

Les agresseurs les auraient frappés et volés, selon la mère de Markantoine Lynch-Boisvert, Chantal Lynch. Dans une publication Facebook, elle affirme que son fils et son fiancé ont subi une commotion et de multiples fractures au visage.

Sur Facebook également, Markantoine Lynch-Boisvert raconte avoir entendu quelqu’un dire « esti de fif ». Il aurait alors demandé « c’est quoi son problème avec les soi-disant fifs ». « Et comme réponse, j’ai droit à un coup de tête », relate-t-il, dans sa publication accompagnée d’une photo de lui dans une jaquette d’hôpital, un œil au beurre noir bien visible.

« J’entends encore un des gars qui dit “Arrête, tu vas le tuer” à celui qui me bottait le visage librement, Alex qui se débattait pour essayer de m’aider, la peur dans ses yeux », raconte encore M. Lynch-Boisvert.

Chantal Lynch, dénonce la « violence gratuite homophobe » dont le couple aurait été victime. Les deux hommes célébraient à Charlevoix la récente sortie de la collection de Markantoine avec les magasins Simons.