Source ID:ce16c92efe493ad797deccadff05e3b4; App Source:StoryBuilder

Enfant mort d'une méningite: le 2e procès des parents s'amorce

David Stephan et son épouse Collet Stephan avaient... (PHOTO DAVID ROSSITER, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

David Stephan et son épouse Collet Stephan avaient été reconnus coupables d'avoir omis d'offrir à leur enfant les choses nécessaires à l'existence en 2016, mais leur condamnation avait été annulée par la Cour suprême du Canada.

PHOTO DAVID ROSSITER, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

BILL GRAVELAND
La Presse canadienne
Lethbridge

Des parents albertains accusés d'avoir omis d'offrir à leur enfant les choses nécessaires à l'existence après la mort de leur fils de 19 mois ont entamé leur deuxième procès, lundi.

David et Collet Stephan avaient été reconnus coupables de cette infraction en 2016, mais leur condamnation avait été annulée par la Cour suprême du Canada, qui avait ordonné un nouveau procès. Celui-ci se déroule devant juge seul.

Lundi, le premier témoin appelé à la barre était l'amie de Mme Stephan. Terrie Shaw a déclaré qu'elle avait conseillé à son amie de consulter un médecin un jour avant que le petit Ezekiel ne succombe à une méningite.

Mme Shaw, une sage-femme, a relaté que Mme Stephan lui avait demandé d'examiner le bambin en mars 2012 parce qu'il ne se sentait pas bien et qu'il avait une toux.

« Je lui ai dit qu'il n'y avait rien d'alarmant selon moi », a-t-elle témoigné.

« Je lui ai dit que peut-être c'était quelque chose de plus interne, comme une méningite. J'ai dit que peut-être elle devrait l'amener à un médecin pour avoir une deuxième opinion. »

Les deux femmes ont ensuite fait des recherches en ligne sur la méningite et ont évoqué des traitements alternatifs.

Elles auraient également discuté du père de David Stephan qui aurait effectué une « bénédiction de la prêtrise » sur le garçon. Il s'agit d'une pratique commune à l'église que fréquentent les parents - l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours.

« J'aurais fait la même chose », a affirmé Mme Shaw.

La procureure de la Couronne Britta Kristensen a affirmé dans sa déclaration d'ouverture que le manque de soins médicaux avait mené à la mort du garçon. Elle a déclaré que le médecin en chef confirmera qu'Ezekiel est décédé d'une méningite bactérienne.

Lors de la pause du dîner, David Stephan a dit aux journalistes qu'il n'était pas particulièrement optimiste sur l'issue du procès.

« Je ne suis pas trop convaincu que le résultat sera différent. Peut-être. Peut-être pas. Je suis convaincu que les preuves qui seront présentées aux tribunaux cette fois-ci seront très différentes de ce qu'elles étaient la dernière fois », a-t-il soutenu.

Conseils d'une naturopathe

Lexie Vataman, une réceptionniste à une clinique de naturopathie, a raconté avoir reçu un appel de la mère d'Ezekiel en mars 2012. La dame cherchait quelque chose pour renforcer le système immunitaire de son petit.

« Elle a dit qu'il pourrait avoir une méningite. Je lui ai dit que je croyais qu'elle devrait aller voir un médecin », a-t-elle témoigné.

Mme Vataman affirme avoir ensuite discuté des inquiétudes de la femme avec la naturopathe. « Elle était un peu alarmée et disait que peut-être elle devrait se rendre à l'urgence », a-t-elle relaté.

La naturopathe, Tracey Tannis, avait recommandé à la mère une teinture d'échinacée pour renforcer le système immunitaire d'Ezekiel, a déclaré Mme Vataman

Le procès doit durer quatre semaines.




La liste:-1:liste; la boite:2099152:box; tpl:html.tpl:file

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer