Cinq personnes ont été arrêtées au cours d’une manifestation pour la Journée internationale des travailleuses et travailleurs mercredi, selon un premier bilan provisoire du Service de police de la Ville de Montréal.

Janie Gosselin Janie Gosselin
La Presse

Quelques centaines de participants, réunis dans deux principaux regroupements, ont manifesté en début de soirée mercredi. Dans le quartier Parc-Extension, des groupes réunis sous différentes bannières syndicales ont marché dans la rue Jean-Talon Ouest. Dans le quartier Petite-Bourgogne, une manifestation organisée par le groupe Convergence des luttes anticapitalistes (CLAC) a mené à du grabuge et des arrestations.

Les manifestants, partis du Square Cabot, ont descendu l’avenue Atwater en direction sud, sous une forte présence policière. Des participants ont lancé des feux d’artifice et ont incendié une poubelle. Des vitres ont été brisées et des façades, de même qu’un autobus de la Société de transports de Montréal, ont été vandalisées avec de la peinture.

Cinq personnes ont été arrêtées pour « diverses infractions et actes criminels », a dit le SPVM dans un bilan provisoire.