L'escouade d'enquêteurs du SPVM affectés à la vague d'allégations de gestes à caractère sexuel qui a cours dans les médias depuis une semaine a reçu jusqu'à maintenant près de 250 appels, a appris La Presse de sources sûres.

Publié le 23 oct. 2017
Daniel Renaud LA PRESSE

Jusqu'à maintenant, les enquêteurs des Agressions sexuelles ont traité près de 200 appels alors qu'une cinquantaine d'autres seraient en attente.

Certains de ces appels ont débouché sur des plaintes officielles et, par conséquent, sur des enquêtes policières en bonne et due forme. Vendredi dernier, le commandant des Crimes majeurs du SPVM, Vincent Rozon, a déclaré à La Presse qu'une décision pourrait être prise cette semaine dans le but de grossir les effectifs de cette escouade.