Le procès d'un professeur de l'Université d'Ottawa notamment accusé d'avoir proféré des menaces de mort à l'endroit du chef du département de géographie, Marc Brosseau, a débuté mardi, au Palais de justice d'Ottawa.

Publié le 21 août 2013
LA PRESSE CANADIENNE

Le suspect, Abdou Bannari, de Gatineau, aurait déclaré à quelques reprises qu'il comprenait Valery Fabrikant, l'auteur de la tuerie de l'Université Concordia qui a coûté la vie à quatre professeurs, à Montréal, en 1992.

Le professeur Bannari, qui est âgé de 50 ans, aurait aussi menacé de faire exploser des installations de l'Université d'Ottawa dans les jours précédant la rentrée scolaire de 2012.

Selon des collègues de travail, Abdou Bannari semblait plus irritable qu'à l'habitude, l'an dernier, à son retour d'un congé sabbatique d'un an. L'accusé aurait alors fait part de son mécontentement sur les résultats accordés par un comité académique à l'un de ses étudiants des cycles supérieurs.

Alerté par des professeurs, la direction de l'Université d'Ottawa a enjoint l'accusé de prendre congé afin d'obtenir de l'aide. Lors d'une rencontre précédant sa suspension, il aurait dit qu'il avait des bombes autour de son torse et que la sonnerie de son téléphone était un détonateur.

Il se serait aussi présenté comme étant un terroriste.

Si le professeur Bannari est trouvé coupable, il sera passible de deux ans de prison.