La Couronne a demandé une peine d'emprisonnement de six ans pour un navigateur condamné pour négligence criminelle ayant causé la mort en lien avec le naufrage du traversier «Queen of the North», en Colombie-Britannique.

Publié le 21 juin 2013
LA PRESSE CANADIENNE

L'avocat de Karl Lilgert a quant à lui plaidé, lors des représentations sur sentence vendredi à Vancouver, pour une condamnation avec sursis de près de deux ans. Il a aussi déclaré au juge qu'il n'y avait aucune raison valable d'incarcérer son client.

Lilgert a été déclaré coupable le mois dernier dans la mort des passagers Gerald Foisy et Shirley Rosette, dont les corps n'ont jamais été retrouvés après le naufrage du navire en mars 2006.

La Couronne affirme que la peine devrait être sévère pour ce navigateur qui était responsable de la sécurité de 101 passagers et de son équipage, mais a plutôt fait preuve de négligence.

Selon le procureur Robert Wright, Lilgert - qui a témoigné pendant sa défense -, n'a pas dit toute la vérité à la barre des témoins, pas plus qu'il n'a pris la responsabilité pour ce naufrage ou démontré de réels regrets.

Me Wright a également soutenu que la preuve démontrait clairement que le navigateur n'avait pas eu la concentration nécessaire pour diriger l'embarcation pendant les quelque 20 minutes avant le naufrage.

Karl Lilgert se trouvait sur le pont lorsque le bateau a raté un virage et a touché une île le 22 mars 2006, avant de couler et de provoquer la disparition d'un couple originaire de la province.

L'accusé a toutefois affirmé qu'il avait fait son possible pour conduire le navire dans des conditions météorologiques tumultueuses. Ses avocats ont blâmé de l'équipement fautif et de mauvaises politiques de la compagnie BC Ferries.

L'avocat de Karl Lilgert a déjà laissé savoir qu'il porterait le verdict en appel, estimant que la juge Sunni Stromberg-Stein avait erré dans ses instructions au jury.